Rétrospective Nguyen Trinh-Thi

Séance dédiée au cinéma de Nguyen Trinh-Thi : Samedi le 26 janvier 2013 à 14 heures au Cinéma la Clef, 34 Daubenton, Paris 5ème.

‘I’m
a Straight
of World War 2
nguyentrinhthiexperientially
they
the letting
sounds
progressive
galvanize
the world
Manchu
the mountain
the impending
the trauma
the very
lịch sử (history)”

Poème de Nguyen Trinh Thi écrit dans le projet artistique “Chance operation film” dans l’exposition “Skyline with flying people” en décembre 2012 au Japan Foundation, Hanoi.

Au Vietnam, Nguyen Trinh Thi est une cinéaste pionnière du documentaire indépendant. Elle est notamment la fondatrice et la directrice du Hanoi Doclab, un centre de formation pour les documentaires et les films expérimentaux indépendants installé au Goethe-Institut. C’est aussi la vidéaste la plus remarquable sur la scène de l’art contemporain au Vietnam. Elle joue un rôle important dans l’art des images en mouvement dans le pays. Ses œuvres sont projetées dans plusieurs festivals et expositions internationaux(*).

Après avoir étudié le journalisme, la photographie, et le cinéma ethnographique aux États-Unis, elle a décidé de retourné au Vietnam pour poursuivre sa carrière de cinéaste indépendant au moment où cette notion même était encore étrangère,  et la réalisation d’un film est très difficile à cause de la censure. Trinh Thi s’intéresse à l’Histoire, à la Vérité, aux sujets tabous et donne la parole aux gens marginaux de la société, aux gens qui ont subi un traumatisme du passé. Une cinéaste qui ose s’interroger sur l’histoire du pays, une histoire différente de celle reconstruite par la propagande. Trinh Thi ne mène pas seulement une quête de la réalité mais également, une quête de l’image où elle expérimente sans arrêt de nouvelles structures, des essais formels dans son parcours de création. Elle passe du ciné-direct  (Love man love woman) à vignette du found-footage (Song to the front), du documentaire expérimental (Chronicle of a Tape recorded Over) à l’installation vidéo (Unsubtitle, Que faire). Au centre de son œuvre, qui est l’exploration progressive de sa vision personnelle, Nguyen Trinh Thi fait attention aux détails gestuels, aux visages expressifs des gens qui s’exposent et surgissent sur le fond chaotique du monde. C’est un regard silencieux, inquiet et humaniste.

(*: Oberhausen International Film Festival; Bangkok Experimental Film Festival; Artist Films International; Summer Exhibition 2011, DEN FRIE Centre of Contemporary Art, Copenhagen; Unsubtitled, solo video installation, NhaSan Studio, Hanoi; ‘PLUS/ Memories and Beyond – 10 Solo Exhibitions by 10 Asian Artists’, Kuandu Biennale, Taipei; ‘No Soul For Sale 2’, Tate Modern, London…)

 

Bande-Annonce

Advertisements